Coupe Tokunaga 2009 – Le Roman-Photo


-Bon c’est parti, faut vérifier les armes, les passeports, les certif’ médicaux…!
-Ben ouais mais moi j’ai faim j’ai mon sanditch…
-Ah bah p’têt mais c’est la guerre, sois fort.

Eh oui, c’est juste à l’heure que j’ai débarqué dans le gymnase Didot, fort commode commodité sportive de plain-pied du XIVè arrdt de Paris, fier de mon timing serré mais néanmoins parfait.

Mais il était bien visible que la motivation et le sens de l’organisation avaient déjà amené la plupart des autres participants sur les planches en avance.

En tenue, voire en armure, les combattants de cette Coupe Tokunaga s’échauffaient déjà. Une tension, une anticipation fair-play mais palpable baignait le Dōjō.

De son côté, la sous-commission sportive de la Commission Naginata du CNK (c’est-à-dire ce jour Sylvie, Agnès et Martin!) s’affaire. Leur effervescence et leurs jolis rouleaux de scotch blanc attirent bientôt quelques amis, et le shiai-jo fut tracé ! Enceinte désormais sacrée, gare à qui le foule avant le début des hostilités !!

Pendant ce temps, le corps arbitral se concentre.

L’échauffement se poursuit, avec plus ou moins de sérieux :

La Belgique:

L’italie

La Hollande

Limoges

Mais rapidement, les frontières tombent, et c’est en Européens partageant la même passion pour le Naginata et l’humour raffiné que cet échauffement se termine :

L’attente est à son comble, les nerfs à vif !
Il est temps d’y aller, tous en ligne !!

Et ce ne sont pas moins de 29 combattants qui vont participer à cette journée !

Et soudain, ce fut la Guerre !

NIDF a dépêché trois de ses plus vaillants Samurai-Mariachis :

Bouggy !!!
Dont c’est le grand retour ! En forme, chaud, mais pas fatigué !

Guillaume !!!
« J’aime le bruit du drapeau blanc au bord du shia-jo… »

Le Prez !!!

(eh oui quand on rédige l’article on peut mettre des photos bien flatteuses !! NIDF Pawa !!)

Bouggy ouvre les hostilités. Malgré un Seme à ébranler les montagnes et de nombreuses invocations sonores du Cochon de Feu, Dieu tutélaire yvelinois de la guerre, il s’inclinera sur un Sune face à Jonathan. La défaite n’est pour lui que l’augure d’une victoire future, car le voici décidé à méditer et s’entraîner sans relâche dans ses Forêts de l’Ouest, attendant l’illumination de son Tengu (la Poule de Houdan ?)


Le Prez affronte d’abord un guerrier Italien aux techniques ancestrales (Stefano). Ensuite, l’absence de Tim lui laisse un goût mi-figue mi-raisin : certes la confrontation lui aurait plut, en souvenir de l’Open Cup, mais quant à l’issue… Il s’esquive donc jusqu’à Lorenzo (encore l’Italie !!).

Une vidéo de ce combat circule sur internet, mais le Prez dément : si si, on lui a bien appris la garde Chudan !!

Voici les ¼ de finale, et c’est avec Tyl ! Et malgré la photo trompeusement avantageuse qu’on voit plus haut, il tombe à son tour, une jambe en moins et le crâne fendu !!

une tentative de Nuki vertical des plus originales !

ça va faire mal !!…

Pendant ce temps là, Guillaume fait merveille ! Après Roberta, il venge Bouggy en éliminant Jon.

Puis le voilà face à Andreas, le Khan de Germanie. Rude combat où Guillaume prévaut sur un Sune. Mais son périple n’est pas fini ! En effet, le voici désormais en demi-finale, face à Tyl. Saura-t-il faire mieux que le Prez ?


Pour cette année, l’aventure de NIDF à la Coupe Tokunaga s’arrête là. Un Sune et un Men arrêtent Guillaume dans sa splendide course. Il sera tout de même déçu de ne pas affronter l’autre « 3e ex-æquo », Philibert. C’est vrai qu’on eût aimé voir ce combat !!

Pour se consoler, il a droit à la bise du Sensei.

Epilogue

La 夢 ティーム du jour Philibert et Guillaume (3e ex-aequo), François (2e) et Tyl (1er) (même si là Franz tient la Coupe, tentant honteusement de profiter de la ressemblance!…)

Cette journée exceptionnelle. Ce fut aussi la Coupe Jacques Mercier, mais ceci est une autre histoire.

Au revoir, à bientôt…

Post-scriptum

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.