La Bohème – Épisode I – Stage INF à Prague sept’09

« Ce qui est trop clair n’est pas intéressant »
Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne
qui a connu le goulag

Prologue – On est à fond

Tout avait commencé il y a fort longtemps, lorsque les petits papiers et autres feuilles d’inscriptions sont parvenues en France:

« – Y va-t-on? Y va-t-on point? »
La réponse sera oui, on y va (rappel: on est à fond!).

Les plus malins et prévoyants d’entre nous achètent fort à l’avance des billets forts avantageux auprès d’une compagnie dont on tait désormais le nom. Ces formalités réglées, la saison, puis l’été suivent leurs cours…

C’est la reprise! Mois de septembre, dojo repeints de neufs, armoires à bougu fleurant bon le… Prague est évidemment l’événement de ce début de saison!
NIDF sera cette fois-ci représenté 4 de ses séides, et non des moindres: Agnès, Guilllaume, votre serviteur, et la nouvelle venue, transfuge pour quelques temps et des raisons administratives (à moins que ce ne soit le glamour du très select club parisien), Chloé.

Acte I – Les avions aussi coulent

Et un début d’aventure en forme de grosse trirème et de bien mauvaise surprise! Quelques jours avant le départ, on apprend que la compagnie aérienne dont on tait désormais le nom à tout bonnement… déposé le bilan!

Voilà les français (du moins côté CNK) bien marris: tout le monde ou presque avait pris ses billets chez eux! Seule Agnès a échappé au naufrage, vive l’Autre Compagnie Qui Nous Sauva (presque) Tous.

Re-question, angoisse, interrogation:
« – Y va-t-on? Y va-t-on point? »

La réponse sera, en ce qui concerne en tout cas NIDF: oui! (rappel…!)

Guillaume sera malheureusement victime de dates de vol incompatibles et du coût exorbitant auquel se monte désormais le voyage. D’autres également baisseront les armes devant l’achat d’un autre billet. Et puis y’en a d’autres, mais bon…

Nous décidons donc de changer de nom pour échapper aux tueurs à gage des banques, de vendre un rein et d’y aller, en vert et contre marées!

Acte II – Low Cost

Alors le terminal des compagnies low cost de Roissy (le 3) c’est pas les ors du terminal 2 en partance pour des destinations exotiques tels la Corée! Un grand hangar, des agent d’escale qui font la tronche…
On se met dans l’ambiance avec un casse-croûte heineken-jambon-beurre!

sur cette photo, un Fox

Épreuve n°1: on a ouï l’histoire de celle qui est revenu du Japon avec des naginata achetées là-bas, et qui a dû payer 320€ des frais parce que ça dépend, et si ça dépend, ben ça dépasse…
Le choix fut fait d’y aller « à ouf » comme on dit à Marseille, et puis on voit. Les 2 armures sont bourrées avec le reste dans un sac qui fait 1m10 de long et ses bons 31kg, et les étuis de naginata sont joliment assujettis par du scotch « Hello Kitty » du plus bel effet! Ben quoi, ça fait un bagage par personne?!

Pesée, accueil mal-aimable de l’agente d’escale mal payée… Ça passe!!
Nous nous dirigeons vers l’espace lounge (celui où on s’allounge) pour goûter cette victoire modeste mais de valeur (320€!)

Appel, bus, escalier mobile, et nous voilà dans le zavion. Agnès nous a précédé aux aurores. Pas de nouvelles, pas de nouvelles, mais la compagnie est toujours debout, l’avion a des ailes, que demande le Peuple!?

LA SUITE AU PROCHAIN NUMÉRO!!!

Laisser un commentaire